Action sociale

CCAS logo CCAS

Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Christophe est un établissement public communal. Il est administré par un Conseil d’Administration présidé par le Maire. Il est composé à part égale de membres élus et de membres non élus.

Ses missions
Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est l’outil principal de la municipalité pour mettre en œuvre les solidarités et organiser l’aide sociale au profit des habitants de la commune. Il a, par exemple, pour mission de lutter contre l’exclusion et la précarité, d’accompagner les personnes âgées, de soutenir les personnes en situation de handicap, etc.

Pour y parvenir, les CCAS ont une double fonction : accompagner l’attribution de l’aide sociale légale (instruction de dossiers de demande d’aide, aide aux démarches administratives…) et dispenser de l’aide sociale facultative (aide alimentaire, bons d’urgence…).

Le CCAS a un rôle d’accueil, d’écoute et de soutien auprès de toute personne fragilisée, que ce soit au niveau personnel, familial, social ou financier. Le rôle du CCAS ne se limite donc pas uniquement aux aides financières, mais peut accueillir et orienter vers les dispositifs adaptés à chaque situation.


Tous les membres du Conseil d’Administration sont tenus au secret professionnel.

Instruction des dossiers de demande d’aide financière
Le dossier rassemble tous les éléments permettant d’apprécier la situation financière de la personne ou de la famille (ressources, charges…).

En cas de nécessité, le CCAS peut délivrer des bons alimentaires, de gaz ou de carburant très rapidement, des justificatifs seront toutefois demandés pour instruire un dossier.

Pour tout renseignement complémentaire ou pour prendre un rendez-vous, adressez-vous à la mairie.

Référente : Valentine JONES, Adjointe au Maire chargée des affaires sociales.  Courriel : adjoint4.stchristophe17@orange.fr

Aide au public en difficulté du SIVOM Plaine d’Aunis

Des réponses concrètes pour les personnes en difficulté.

Le recours à l’échelon intercommunal permet de garantir une égalité de traitement entre l’ensemble des usagers des huit communes qui forment le SIVOM de la Plaine d’Aunis.

Le fonctionnement interne de cette structure s’appuie sur des règles communales :

  1. La commission du SIVOM n’intervient que sur sollicitation des C.C.A.S. des communes membres.
  2. Chaque dossier est instruit à l’aide d’un document commun (imprimé unique).
  3. Avant la présentation en commission, chaque dossier fait l’objet d’une étude précise en collaboration avec les services de la Délégation Territoriale.
  4. Au-delà de l’octroi des aides d’urgence, le principe de l’aide est d’agir sur les causes (problèmes de gestion de budget, perte d’emploi, isolement parental, violence, maladie…) et de répondre par une action de prévention et de réparation.
  5. Un suivi des personnes en difficulté s’effectue entre les C.C.A.S., la commission du SIVOM et/ou les travailleurs sociaux.
Haut de page
Copier le lien